Hebdo 39 Lons-le-Saunier

Culture et Sculpture à la Médiathèque d’Orgelet

  • Une exposition magnifique à Orgele
  • Une exposition magnifique à Orgele
  • La médiathèque d'Orgelet un écrin
  • Consulter le programme
  • Anne Jenck en pose
  • Travail du bois
  • D'autres oeuvres
Anne Jenck expose à deux pas de chez elle.

Anne Jenck est une alsacienne  de Mulhouse que nous avions déjà rencontrée dans une précédente exposition à Saint-Claude, et qui  réside à Nogna dans le bas jura entre Poids-de-Fiole et Pont-de-Poitte, depuis une dizaine d’années. C’est une plasticienne totalement autodidacte, elle est tombée dans le creuset artistique dès sa plus jeune enfance, très curieuse de tout. Elle a émigré  dans notre belle région «essentiellement par choix personnel, séduite par le coté nature du pays», nous avait-elle confié alors.
Attirée par l’art dès son enfance, elle n’a pas fait d’école d’arts appliqués, elle s’est formée sur le tas aux diverses techniques qu’elle utilise, auprès de son entourage ou de professionnels compétents. (Soudure, taille de la pierre, travail du bois).
«J’apprends très vite, et j’adore le mélange des matériaux avec des techniques adaptées, mais je veille surtout à l’équilibre dans le mélange de ces matériaux» Son aventure de la création artistique plastique lui permet d’être libre et d’être ainsi affranchie de toutes contingences matérielles.

Des matières diverses

Notre artiste aime les matières : le métal, le  bois, la pierre, les matériaux naturels issus de la récupération. Elles  sont devenues ses éléments fétiches.
« Mais le travail du bois est très important, je pense, que c’est mon préféré » concède-t-elle. 
Certes elle travaille des matériaux issus de «la récupération», mais il faut penser chez elle ce terme sur le plan écologique, pour les utiliser et leur retrouver une nouvelle affectation, plutôt que d’opérer un quelconque détournement d’objet.
«
J’ai toujours fait beaucoup de choses de mes mains en utilisant les matières les plus simples possibles. Pendant plusieurs années, je me suis consacrée à ma grande famille et depuis dix ans, j’ai fait de cette activité mon métier», explique l’artiste.
Elle exposait à la médiathèque d’Orgelet jusqu’à ce début juillet. Les nombreux visiteurs chanceux ont pu apprécier le contraste des matières travaillées, qui est sa marque de fabrique. Sa ligne de conduite consiste en une recherche d’harmonie puisée dans «la récup’». Les matériaux sont, remodelés, assemblés, triturés, pour créer des œuvres à l’équilibre fragile et satisfaisant.

Des ateliers de transmission...

Anne est discrète sur un tout autre aspect de son activité. Elle a en effet animé divers ateliers avec des jeunes et des moins jeunes. Elle a eu envie de transmettre auprès de publics de tous âges et de toutes origines sociales. «C’est très enrichissant, disait-elle, car se retrouver ensemble dans une situation de création libère les énergies, voire la parole, et le côté humain prend alors toute sa dimension».
Si possible, elle privilégie le travail collectif entre les générations avec des matières simples à travailler, mais pour des résultats surprenants. Comme par exemple avec les habitants de Nogna, avec lesquels notamment elle a décoré les rues l'hiver dernier.

Dans la salle de la médiathèque, l’heureux visiteur a pu traverser une œuvre toute en originalité, en  poésie et en couleurs. Ce fût une exposition ludique, où l’on s’y sentait bien…Amateurs d’art vrai, suivez Anne dans ses autres lieux d’expression et d’exposition, tout au long de ses pérégrinations.

 


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire



Les journaux partenaires

© 2013-2017 Hebdo 39 Lons-le-Saunier • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales