Hebdo 39 Lons-le-Saunier


Diététique et comportement au menu de Marine Schirck-Josserand

  • Marine Schirck-Josserand Diététicienne et Nutritionniste
  • Marine Schirck-Josserand Diététicienne et Nutritionniste
  • Avec pignon sur rue
  • Régime alimentaire ou pas
  • Lait de chèvre ou lait de vache
  • Fruits et légumes au menu
Pour se prémunir des excès, à l'approche des fêtes de Noël.

Le taux d’obésité chez les 8/16 ans est de 25% en France et dans le Jura de 14%, mais sur Saint-Claude il est de 29%...
Membre du Réseau de Prévention et de Prise en charge de l’Obésité Pédiatrique de Franche-Comté (REPPOP-FC), Marine Schirck-Josserand prend en charge enfants et adolescents en surpoids dans le cadre de leur suivi pluridisciplinaire.

Si la diététique est la science de l’alimentation équilibrée, la nutrition elle, se définit comme la science qui analyse les rapports entre la nourriture et la santé, la diététique y intègre une dimension culturelle liée aux pratiques alimentaires.
Notre hôte Marine accueillante et agréable jeune femme à la trentaine sereine manipule ces disciplines, en parallèle à Morez et à Saint-Claude dans deux espaces de soins dédiés.

Diététicienne nutritionniste titulaire d’un Diplôme Universitaire de Psychologie et Pédagogie du Comportement Alimentaire, elle s’est spécialisée dans la prise en charge des troubles du comportement alimentaire (TCA) comme prendre soin de soi en rééquilibrant son alimentation et son bilan sanguin, et en organisant ses repas en cas de travail à horaires atypiques ou prendre en charge une pathologie, sur prescription médicale.

Réconcilier la tête, le corps et l’assiette...

Durant des millénaires, l’homme a dû chasser, cueillir et lutter, parcourant parfois plus de 40 kms par jour. Depuis quelques générations, nous sommes bien plus sédentaires, les pays développés ne manquent pas de nourriture, et leur population doit faire face à une sur-sollicitation permanente (notamment par les médias) qui pousse à se nourrir de manière inappropriée.

Marine a notamment recours à la pleine conscience («Mindfulness») pour inviter ses patients à ralentir et à être attentifs à toutes les sensations corporelles générées par l’acte alimentaire, il ne s’agit donc pas de «faire un régime» mais plutôt de réapprendre à se nourrir et à respecter son corps. Une gestion inappropriée de ses émotions et de nombreuses idées reçues concernant l’alimentation, peuvent ainsi amener à manger par ennui, angoisse ou réconfort, laissant la porte ouverte à la culpabilité, qui viendra progressivement altérer l’estime de soi. 
Un travail sur l’accueil des émotions trouve ainsi toute son utilité dans la prise en charges des personnes souffrant de TCA tels que l’anorexie et la boulimie.

Une discipline aux nombreuses facettes


Au-delà de l’approche nutritionnelle et comportementale, notre interlocutrice prend en charge le syndrome de l’intestin irritable (autrefois appelé colopathie fonctionnelle) notamment par une alimentation pauvre en FODMAP’S, et prépare actuellement un diplôme universitaire en micro nutrition (science des micronutriments adaptés à l’individu).
Dans tous les cas, notre praticienne apprécie de pouvoir travailler en pluridisciplinarité avec des médecins généralistes et spécialistes, des psychologues et sages-femmes, pour répondre aux mieux aux besoins variés et attentes diverses de ses patients…

 

 


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire



Les articles de la semaine

Champignons : des razzias toujours aussi vénéneuses ?

Quand nos lactaires font des heureux… "Au départ, il n'y avait que 20 à 50 cueilleurs, aujourd'hui on en est à 400 ou 600 sur 25.000 ha".
Publié le 15/10/2018



Bloc-notes

USO

Publié le 05/10/2018

USO

Publié le 05/10/2018


Les journaux partenaires

© 2013-2018 Hebdo 39 Lons-le-Saunier • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales