Hebdo 39 Lons-le-Saunier


Huit préfets à L’Espace des Mondes Polaires pour veiller sur notre Santé

  • Le car au grand complet à Prémanon!
  • Le car au grand complet à Prémanon!
  • L'Espace des Mondées Polaires, lieu de la réunion du CAR
  • Réunion à L'Hôpital de Saint-Claude sur la sécurité alimentaire
  • Le Tenue Shadoc de rigueur en cuisine!
La santé préoccupation des services déconcentrés de l’Etat.

 

La loi NOTRe du 7 août 2015 a fait passer dans son troisième volet le nombre des régions métropolitaines de 22 à 13. Le préfet de région est  le garant de la cohérence de l’action de l’Etat. A ce titre, Il préside d’ailleurs le comité de l’administration régionale (CAR) qui réunit les préfets de département et les chefs de services déconcentrés régionaux de l’État. Cette instance sous la présidence de Christiane Barret Préfète de Région permet tous les deux mois, d’impulser et de suivre la mise en œuvre des politiques publiques au niveau régional. Vendredi 2 février une réunion du CAR se déroulait à Prémanon à L’Espace des Mondes Polaires, avec comme thème de discussion : la santé des populations en BFC sous l’angle des politiques territorialisées en matière d’alimentation de nutrition et de sport-santé. Les travaux du CAR  s’articulaient autour de trois problématiques :

-Garantir l’accès à une alimentation saine, sûre, durable, accessible à tous (qualité et sécurité alimentaires)

-Lutter contre les comportements individuels/collectifs facteurs de risque, et réduire les inégalités.

-Développer et faire connaître les stratégies interministérielles pour mettre en place des politiques publiques territorialisées sur ces thèmes.

Laure Lebon veille à la sécurité alimentaire en milieu hospitalier…


De ce fait, Laure Lebon, sous-préfète de Saint-Claude, assistée de Eric Kerourio de la DDCSPP, ainsi que Aurore Nemer directrice déléguée de l’Hôpital de Saint-Claude, présentaient ce lundi après-midi, à l’hôpital le nouvel aménagement de la cuisine.
En novembre 2016, dans le cadre d’une inspection de la DDCSPP, la sécurité sanitaire des repas préparés dans la cuisine n'avait pas été jugée compromise, mais elle avait néanmoins adressé en décembre 2016 au Centre hospitalier une mise en demeure, ordonnant la limitation des livraisons et l'engagement ferme de l'hôpital dans un projet de réaménagement de sa cuisine.
Le centre hospitalier Louis-Jaillon avait ainsi engagé des travaux d’aménagements afin de sécuriser la maîtrise des températures (refonte des agencements du local de fabrication, afin de garantir une température maxi pour le froid à 10° et de 63° pour le chaud.) et de faciliter le nettoyage des locaux. Ce sont ces aménagements qui ont été présentés, une inspection conduite par la DDCSPP fin janvier 2018 ayant conclu que les conditions étaient désormais réunies pour la levée de la mise en demeure. Ce qui fut fait…


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire



Les articles de la semaine

Champignons : des razzias toujours aussi vénéneuses ?

Quand nos lactaires font des heureux… "Au départ, il n'y avait que 20 à 50 cueilleurs, aujourd'hui on en est à 400 ou 600 sur 25.000 ha".
Publié le 15/10/2018



Bloc-notes

USO

Publié le 05/10/2018

USO

Publié le 05/10/2018


Les journaux partenaires

© 2013-2018 Hebdo 39 Lons-le-Saunier • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales