Hebdo 39 Lons-le-Saunier

La grogne des entrepreneurs locaux contre la nouvelle taxe transport d'ECLA


Le versement transport est destiné à financer les transports en commun. Il est plutôt payé en région parisienne et dans les grandes agglomérations par les employeurs des services public et privé qui emploient onze salariés et plus. Il sera instauré à Ecla à partir du 1er janvier prochain. Non sans faire grincer des dents de nombreux entrepreneurs de l'Agglomération...

La colère monte chez les chefs d’entreprise. Ils ont appris que, le 13 avril dernier, le conseil communautaire d’Ecla avait décidé de l’instauration du versement transport et, après avoir sollicité l’Urssaf sur les bases d’imposition, de fixer son taux à 0,35 % le 29 juin dernier.
Cette taxe va concerner les entreprises d’Ecla, les collectivités locales, les administrations... Les mairies ayant onze salariés et plus sont impactées. L’hôpital, déjà en difficulté, est touché… 

« Cela va rapporter 1,2 million d’euros, il était possible de fixer des taux plus bas mais Ecla a choisi 0,35 % pour équilibrer son budget, explique un élu. Les petites communes ont voté cette délibération car elles ne sont pas impliquées puisqu’elles n’emploient pas onze personnes dans leur commune. »
L’élu en question, préfèrant témoigner en préservant son anynomat, s’étonne que des mairies doivent payer pour un « service rendu qui n’existe pas. Et je ne vois pas pourquoi les entreprises dans les zones de Messia, Courlaoux, Perrigny mettraient la main à la poche alors que les transports ne les desservent pas ! » s'indigne-t-il.



Un mauvais signal des élus


Du côté des chefs d’entreprise, même discours.
« Cette taxe va rapporter plus que ce que le transport coûte. A-t-on fait un audit d’efficacité de ce l’on dépense ? » Pour ce patron lédonien, qui va déjà régler la taxe locale sur la publicité extérieure, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Et celui-ci de bondir :
« Ce n’est pas aux entreprises de financer l’argent qui manque aux élus ! On enlève ainsi du pouvoir d’achat aux salariés car c’est de l’argent qu’on ne leur reversera pas. »
Pour lui, les élus d’Ecla envoient un mauvais signal à ceux qui veulent évoluer ou s’installer. La CCI organise une réunion entre chefs d’entreprise et représentants d’Ecla le 20 juillet. Autant dire que l’ambiance sera pesante…


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire



Les articles de la semaine

175 bénévoles à la rencontre des Jurassiens les plus nécessiteux

« Il n’y a pas forcément plus de pauvres, mais ceux qui le sont, le sont encore plus » Coup de projecteur sur l'activité du Secours Catholique. Hélas, toujours en progression.
Publié le 20/11/2017

Atelier fabrication de bougies

Publié le 27/11/2017

Citroën C3 Aircross : nouveau rôle pour une nouvelle vie

Adieu au C3 Picasso, monospace familial qui a tant donné de sa personne sur les autoroutes des vacances ! Bienvenue au C3 Aircross qui adopte le style des SUV tout en imposant sa griffe originale ! Un nouveau venu qui redistribue les cartes entre Peugeot et Citroën.
Publié le 10/11/2017

Bloc-notes

SOIRÉE CÉLIBATAIRE

Publié le 29/09/2017

SALON DE FIL EN AIGUILLE

Publié le 06/10/2017

USO

Publié le 22/09/2017


Les journaux partenaires

© 2013-2017 Hebdo 39 Lons-le-Saunier • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales