Hebdo 39 Lons-le-Saunier


La municipalité continuera d’investir à Lons

  • La Ville a souhaité renforcer son niveau d’intervention auprès des associations.
  • La Ville a souhaité renforcer son niveau d’intervention auprès des associations.
Le maire, Jacques Pélissard, a annoncé, lors du dernier conseil municipal, que la Ville pourrait poursuivre des travaux importants en 2018. En effet, 6,8 millions d’euros pourront être réservés dans son budget à l’investissement.

Après avoir consacré une part importante de son investissement cette année à la reconstruction de Juraparc et aux différents aménagements urbains, lors du débat d’orientations budgétaires, présenté à l’occasion du dernier conseil municipal, le maire de Lons, Jacques Pélissard, a listé les investissements significatifs qui pourront être réalisés en 2018.
A savoir : 998 147 € pour Juraparc, 745 000 € de travaux d’aménagement de la voirie, 400 000 € pour la rénovation intérieure de l’Hôtel de Balay, 400 000 € pour le fonds de concours de requalification de la rocade, 375 833 € pour la rénovation de l’établissement thermal, 260 000 € de travaux d’aménagement extérieur de la maternelle Jean-Jacques Rousseau, 250 000 € d’équipements d’éclairage public, 201 000 € pour aménager le jardin archéologique et 189 000 pour le Bœuf sur le Toit, 100 000 € d’étude pour le pôle d’échange multimodal…
Autant de dossiers sur lesquels nous aurons l’occasion de revenir.


Bonne nouvelle pour les associations

La Ville a souhaité renforcer son niveau d’intervention auprès des associations. Le budget consacré aux subventions aux associations sera en progression par rapport à 2017 en raison notamment de la subvention prévue pour la coupe de France de VTT et le versement des subventions d’animation pour les clubs sportifs de haut niveau qui redevient une compétence communale au 1er janvier prochain.
Le budget 2018 devrait ainsi passer de 958 315 € à 1 044 345 €, soit une hausse de 8,98 % (847 600 € en 2016).


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire



Les articles de la semaine

Champignons : des razzias toujours aussi vénéneuses ?

Quand nos lactaires font des heureux… "Au départ, il n'y avait que 20 à 50 cueilleurs, aujourd'hui on en est à 400 ou 600 sur 25.000 ha".
Publié le 15/10/2018



Bloc-notes

USO

Publié le 05/10/2018

USO

Publié le 05/10/2018


Les journaux partenaires

© 2013-2018 Hebdo 39 Lons-le-Saunier • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales