Hebdo 39 Lons-le-Saunier

Le système de santé se réorganise dans le Sud Jura

  • Mr Pribile déroule son catalogue sans état d'âme dans la salle des Potiches
  • Mr Pribile déroule son catalogue sans état d'âme dans la salle des Potiches
  • L'Hôpital de Lons ressort renforcé, malgré ses difficultés financières
  • Saint-Claude / Haut Jura est le plus touché dans la restructuration
  • Les san claudiens très en colère face aux annonces injustes de l'ARS
  •  Le Plan d'action de l'ARS avec la mutualisation en fil rouge
Pour un nouvel aménagement médical mutualisé du territoire.

Après un an et demi de gestation et d'atermoiements divers, voilà que l'Agence Régionale de Santé vient d’accoucher de son offre de soins future concernant le secteur du Jura Sud.
Comme un symbole, c'est à l’hôpital de Lons dans la bien nommée salle «des Potiches» que l'organisme ministériel a publiquement expliqué sa décision.
Pour Pierre Pribile le directeur général, «l'offre de soins a été recentrée et revue sur 4 pôles : Lons-Le-Saunier, Saint-Claude, Champagnole et Morez. Pour être effective en mars 2018, avec pour Lons un dépassement sur 2019.  Malgré ses importantes difficultés financières (déficit de 23 M€), le site de Lons aura vocation à se recentrer sur son activité sanitaire complète autour d’un plateau technique modernisé, (dont le coût est estimé entre 1,5 à 2 M€ ) en partenariat avec la clinique privé du Jura «en respect de l’obligation de service public» due. Reste donc désormais à rendre séduisante, cette belle mariée aux futurs médecins, sans les contraindre…


Champagnole et Morez épargnés


Ce site verra sa filière gériatrique consolidée par de nouvelles capacités de soins de suite (SSR) et pour personnes dépendantes (EHPAD), en transférant 71 places d'EHPAD de Lons vers Champagnole.
«Un nouvel EHPAD de 80 places y sera lancé conjointement par l’ARS et le Conseil départemental du Jura dans les prochains mois» précisait Pierre Pribile. Lequel détaillait quant au Haut-Jura :

"Le centre hospitalier de Morez continuera à proposer des activités de médecine et de soins de suite et de réadaptation en proximité. Tout comme des consultations avancées qui seront étoffées par les consultations proposées dans le cadre du centre périnatal de proximité".

Mais Saint-Claude paye le lourd tribut d’une médecine mutualisée...


 

Le déficit de Saint-Claude est de 10 millions d'euros, celui de Lons de plus de 23. Pourtant cela ne va pas empêcher l'établissement lédonien de devenir la référence du Sud Jura. Qui plus est l’ARS supprime médecine, maternité et pédiatrie pour Saint-Claude/ Haut Jura, tel un enterrement de 1ère classe. Une quarantaine de personnels devront donc faire leur valise…N'y aurait-il pas comme une erreur dans l'énoncé ?
Mais l'ARS a prévu un lot de consolation pour Saint-Claude, avecune autorisation d'implantation d’une IRM privée qui sera accordée à l’horizon d’un an.
Par ailleurs, le centre lourd de dialyse sera maintenu, contrairement aux refus antérieurement exprimés par l’ARS sur ces deux secteurs. Des chimiothérapies pourront également être pratiquées sur place.
Autre point important, le service d’urgences vertement condamné au départ, perdurera. Un moindre mal,  au regard de la pénurie de généralistes déjà criante sur le secteur.

Un réaménagement territorial paticulièrement injuste

«Une activité de chirurgie ambulatoire sera également assurée» précise l’ARS.
Un centre périnatal de proximité (CPP) et des consultations de pédiatrie prendront le relais de la maternité, qui meurt néanmoins sur ses fonds baptismaux, malgré les très fortes mobilisations de nombreuses Jurassiens.
 «Un dispositif d’astreintes de sages-femmes permettra de sécuriser les transports des femmes enceintes pour leur accouchement dans la maternité de leur choix, en cas de transports urgents» souligne le directeur.
Certains esprits chagrins san claudiens pourraient insinuer, que les transports vont donc aller bon «train» au détriment de l’empreinte carbone (Sic), avec pour conséquence, un réaménagement territorial particulièrement injuste…

 


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire



Les articles de la semaine

175 bénévoles à la rencontre des Jurassiens les plus nécessiteux

« Il n’y a pas forcément plus de pauvres, mais ceux qui le sont, le sont encore plus » Coup de projecteur sur l'activité du Secours Catholique. Hélas, toujours en progression.
Publié le 20/11/2017

Atelier fabrication de bougies

Publié le 27/11/2017

Citroën C3 Aircross : nouveau rôle pour une nouvelle vie

Adieu au C3 Picasso, monospace familial qui a tant donné de sa personne sur les autoroutes des vacances ! Bienvenue au C3 Aircross qui adopte le style des SUV tout en imposant sa griffe originale ! Un nouveau venu qui redistribue les cartes entre Peugeot et Citroën.
Publié le 10/11/2017

Bloc-notes

SOIRÉE CÉLIBATAIRE

Publié le 29/09/2017

SALON DE FIL EN AIGUILLE

Publié le 06/10/2017

USO

Publié le 22/09/2017


Les journaux partenaires

© 2013-2017 Hebdo 39 Lons-le-Saunier • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales