Hebdo 39 Lons-le-Saunier


Lons : « des finances saines pour investir dans de grands projets »

  • L'entrée principale de Juraparc; plus loin le bardage déjà posé côté parking.
  • L'entrée principale de Juraparc; plus loin le bardage déjà posé côté parking.
  • L'isolation extérieure de la maison de santé est terminée.
Le conseil municipal du 25 juin a adopté les comptes 2017. Grâce aux efforts de gestion pérennes, Juraparc et la maison de santé avancent bien.

Juraparc : deux cuisines et une rallonge de 500.000 €

 

Alors que les travaux vont bon train (« la livraison du bâtiment est prévue pour novembre » a rappelé le maire, Jacques Pélissard), majorité et minorité ont débattu autour d’aspects techniques et financiers.

Concernant ces derniers, Thierry Gaffiot (FdG/PC) s’est ému de la baisse de la participation étatique. Estimée à 1,526 million €, elle ne sera au final « que » de 1 million € (soit 13% du total).

Jacques Pélissard a confirmé que la ville mettrait « 500 000 de plus » (soit un autofinancement à hauteur de 62%), mais que l’enveloppe budgétaire globale restait depuis le début gelée à 7,680 million €. L’Europe (10%), la région (10%) et le département (5%) complètent ce financement croisé.

 

Les petits plats dans les grands

 

Restera-t-il une « vraie » cuisine ? A cette question de Claude Borcard (PS), Jacques Pélissard a rappelé que l’aménagement culinaire serait doublé : d’un côté, l’ancienne cuisine « qui sera rénovée » et modernisée pour confectionner des repas de A à Z ; de l’autre une nouvelle cuisine jouxtant la nouvelle salle « Vallière ».

Cette « salle superbe » étant particulièrement apte à recevoir plusieurs centaines de convives (réceptions, repas de famille, etc.), cette nouvelle cuisine sera adaptée pour réchauffer et préparer les mets confectionnés par des traiteurs. « Nous avons déjà des réservations pour des mariages » a confié Jacques Pélissard.

La salle Revermont sera elle aussi sans doute très demandée, en particulier par les associations.

Maison de santé : davantage de parkings

 

« La nouvelle maison de santé sera livrée en janvier 2019 » : selon le premier édile, l’édification du centre destiné à accueillir médecins et professionnels de santé se poursuit sans encombre. La ville a rappelé que seules 30 places seront réservées pour le laboratoire Medilys, qui centralisera à Lons (rue des Lilas et rue Regard) l'ensemble de ses analyses jurassiennes, une évolution favorable à la ville et potentiellement créatrice d'emplois. Une centaine de places était prévue sur le tènement dans le projet initial de 2015. Au final, le nombre de places ne diminue pas mais augmentera bien. Environ soixante places supplémentaires pourraient voir le jour sur les nouveaux tènements acquis.

Comptes 2017 : une saine gestion

 

« Le compte administratif permet de comparer les prévisions budgétaires et les réalisations », a rappelé Jacques Pélissard. « Nos recettes ont été sous-évaluées, mais il vaut mieux cela que l’inverse.» La maitrise des dépenses de fonctionnement et la saine gestion budgétaire permet à la ville « d’investir dans de grands projets ». Lons investit en effet plus que les autres villes françaises : « 312 €/habitant contre 248 pour la moyenne nationale ».

Ceci alors que la fiscalité représente 468 €/habitant contre 567 pour la moyenne nationale des villes de même taille.

« Nous n’avons jamais augmenté la fiscalité depuis des années, nous l’avons même baissée » a rappelé Jacques Pélissard. Pour la dette, l’encours par habitant se monte à 790 € à Lons contre 954 en moyenne pour la moyenne des villes comparables. Des ratios parlants, et les fruits d’une politique menée de longue date. Les comptes 2017 (budget principal) ont été validés par le conseil municipal à hauteur de 30,122 millions €.

 


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire



Les articles de la semaine

Le Jura, terre de contestation

Contre le coût de la pompe, le coup de la panne... A l'heure où les initiatives "citoyennes" peinent à rassembler quelques dizaines de personnes, Fabrice Schlegel, initiateur du groupe facebook "de l'essence de la contestation" est parvenu, vendredi dernier à Dole, à réunir plus de 700 soutiens à son indignation. Explication d'une exaspération croissante, véritable phénomène de société qui semble se répandre comme une traînée de poudre dans notre région rurale, et bien au delà.
Publié le 12/11/2018



Bloc-notes

CONCERT NOVEMBRE 2018

Publié le 25/10/2018


Les journaux partenaires

© 2013-2018 Hebdo 39 Lons-le-Saunier • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales