Hebdo 39 Lons-le-Saunier

Quid du vélo électrique chez Burdet à Saint-Claude ?

  • Pierre-Etienne Richard dans son domaine des Cycles Burdet
  • Pierre-Etienne Richard dans son domaine des Cycles Burdet
  • Comment ça marche?
  • Des vélos à tous les prix
  • La "Bête" devant nos yeux
  • Un atelier très fonctionnel
Ou continuer à pratiquer son sport…

«Il est sur la terre un pays que jamais nul ne vaudra, pays de montagnes, de plateaux, de collines, de plaines, de lacs et de vallons, c’est de notre Beau Jura dont nous parlons…»
Effectivement en chanson aussi notre beau Jura a du relief, ce qui ne laisse pas indifférent, «ça grimpe !».
A vélo encore plus ! Mais depuis quelques années s’est démocratisé le VAE (Vélo à Assistance Electrique). Nous avons donc rendu visite à Pierre-Etienne Richard gérant des Cycles Burdet à La Patience à Saint-Claude, pour nous en parler.

Une activité en pleine expansion !

Celui-ci explique :

 «Le VAE est en plein boom depuis deux ans chez nous, avant c’était très confidentiel. Cela permet pour certains de continuer à pédaler  malgré les années, et pour d’autres à commencer le vélo à un tout âge. C’est du vélo sans forcer. L’assistance électrique est une vraie aide au pédalage».
Les prix peuvent aller de 1200€ à plus de 7000€ la machine, suivant l’état de sophistication que l’on veut. Néanmoins, il y a une petite aide de l’Etat de 200€. Les principaux fabricants sont allemands avec Bosch et Brose, mais aussi japonais avec Yamaha, pour la fiabilité des batteries, les français ne font pas encore partie du jeu, et c’est dommage, car le marché est en pleine expansion.
« De plus c’est un domaine qui évolue très vite, le cheval de bataille des fabricants porte sur l’intégration des systèmes dans le cadre du vélo, pour être de plus en plus esthétique. J’ai constaté deux blocs d’âge de clients, les 40/45 ans et les 60/70 ans, qu’ils aient au préalable déjà fait de la bicyclette ou pas. Pour le technicien, que je suis c‘est un plus, car le métier évolue. Je passe de simple mécanicien, mon métier de base, à électricien, voir à informaticien, avec la manipulation de logiciels techniques, que nous utilisons. Je travaille d’ailleurs avec un apprenti, en septembre j’aurai en plus un jeune motivé sous contrat en alternance (3 semaines, 1 semaine) » poursuit Pierre-Etienne Richard. 

Un engouement supplémentaire pour le vélo

La notoriété des Cycles Burdet y était déjà, quand Pierre-Etienne a racheté l’entreprise située au centre-ville il y a une décennie, Il a lui fallu continuer simplement dans cette voie. Pour cela son installation ici à l’extérieur à la Patience depuis trois ans est bénéfique. En effet il y a beaucoup plus de place pour l’atelier et l’exposition, et surtout, pour assurer du parking aux clients. Dans le secteur, les gens sont très sportifs et pratiquent beaucoup de sports, dont le ski bien sûr, mais le vélo de route ou le VTT, et à tous les âges. Donc il vend de tout. Voilà deux ou trois années avec le passage du Tour de France dans les parages, il ressent un engouement supplémentaire, de plus si Alexis Vuillermoz, l’enfant du pays fait quelques belles valises… Cela suscite un engouement notamment au niveau des jeunes, c’est ce que lui disent les membres des divers clubs de vélos du coin.
Seul bémol au tableau, les routes ne sont pas adaptées à la pratique du vélo, et les autorités n’ont pas encore pris conscience de cet appétit inéluctable vis-à-vis de la petite reine, pour enfin prendre les bonnes mesures. En effet on constate, une plus grande «incivilité» des automobilistes envers les deux roues. Quelques accidents de cyclistes parfois très graves ont eu lieu pour corroborer ces propos… Ambition, vigilance et  surtout civisme à promouvoir…

 

 

 


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire



Les articles de la semaine

175 bénévoles à la rencontre des Jurassiens les plus nécessiteux

« Il n’y a pas forcément plus de pauvres, mais ceux qui le sont, le sont encore plus » Coup de projecteur sur l'activité du Secours Catholique. Hélas, toujours en progression.
Publié le 20/11/2017

Atelier fabrication de bougies

Publié le 27/11/2017

Citroën C3 Aircross : nouveau rôle pour une nouvelle vie

Adieu au C3 Picasso, monospace familial qui a tant donné de sa personne sur les autoroutes des vacances ! Bienvenue au C3 Aircross qui adopte le style des SUV tout en imposant sa griffe originale ! Un nouveau venu qui redistribue les cartes entre Peugeot et Citroën.
Publié le 10/11/2017

Bloc-notes

SOIRÉE CÉLIBATAIRE

Publié le 29/09/2017

SALON DE FIL EN AIGUILLE

Publié le 06/10/2017

USO

Publié le 22/09/2017


Les journaux partenaires

© 2013-2017 Hebdo 39 Lons-le-Saunier • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales